Maison d’Édition associative & participative
Outil d’expression & d’information

CO-PRODUCTION de l’information et valorisation de l’expression des jeunes 14/25 ans grâce à une METHODOLOGIE PARTICIPATIVE. Une INFO accessible qui met en valeur les initiatives régionales.Une ETHIQUE : respect de la parole des personnes et vérification de l’information.

 

Globules 144 - L'homme augmenté

Intelligence artificielle, exosquelettes, implants cérébraux, capacités physiques décuplées… Le progrès technologique est tel que certaines personnes s’imaginent repousser les limites de la vie. Elles demandent à être cryogénisées au moment de leur mort afin d’être « réveillées » ou « ressuscitées » quand la médecine sera en mesure de leur offrir une nouvelle vie dans plusieurs siècles. Inimaginable ? Farfelu ? Idées dignes des meilleurs scénarios de science-fiction ? Pas totalement. La recherche médicale, biologique et technologique permet de rendre possible ce qui était autrefois impossible et offre des perspectives formidables comme rendre la mobilité à une personne qui ne peut plus marcher. Homme augmenté ou homme réparé, de quoi parle-t-on exactement ? Nous plongeons dans le transhumanisme, courant de pensée qui vise l’amélioration de l’humain par les nouvelles technologies et dans lequel imagination et sciences sont étroitement liés. « LE TRANSHUMANISME EST MOINS UN DANGER QU’UN CHALLENGE », est un reportage réalisé par Laurine et Farid auprès de Robin Chaudron-Guillaume, actuellement en thèse de philosophie sur le Transhumanisme et le Nihilisme Médical. Pour mieux comprendre comment la recherche médicale procède pour réparer l’être humain et trouver les biomatériaux compatibles avec notre corps, Mathilde, Clément, Ludivine, Louisa, Matar et Dylan de la Mission Locale de Louviers, ont rencontré Béatrice Labat, Maître de conférences à l’Université de Rouen Normandie et chercheuse au laboratoire PBS CNRS UMR 6270, équipe BioMMAT, qui nous explique qu’actuellement, « DANS LA RECHERCHE DE BIOMATÉRIAUX, ON EST ENTRÉ DANS LA PHASE DU BIOMIMÉTISME »…

Regards sur les 10es rencontres nationales - Exploitations et ateliers technologiques de l'enseignement agricole

Alimenter l’engagement collectif pour les transitions agroécologiques et éducatives

Edito
Ces 10es rencontres nationales marquent un point d’étape, le relai entre le premier plan Enseigner à Produire Autrement et le nouveau. Le mot résilience a souvent été entendu dans les discours et les interventions. Le monde agricole doit s’adapter s’il ne veut pas céder. L’agroécologie est une des orientations à suivre dans la pratique des exploitations et dans l’enseignement. Même si la question de l’environnement est dans les programmes scolaires depuis longtemps, entre le savoir faire et le faire, il y a des différences. Que penser des outils présentés, des exploitations visitées , réels témoins de la transition écologique ? Ombline Dallery, Dorian Dubourg, et Valentin Lorgery, étudiants de BTSA ACSE et Manon Soudry, élève de BTSA ANABIOTEC posent leurs regards d’apprenants et de futurs professionnels du monde agricole et agroalimentaire sur les techniques et outils créés. 

Citoyen du monde 2019

Participer au Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, c’est s’immerger dans un monde éloigné de notre quotidien. On regarde, on lit, on échange nos impressions. On découvre des situations que l’on ne connait pas, des situations qui nous font réfléchir et qui réveillent en nous des émotions, des sentiments où la tristesse se mêle à la colère et donne envie de crier bien fort notre indignation ! 

Pour beaucoup d’entre nous, c’est une prise de conscience de ce qui se passe dans le monde et de la chance que nous avons d’être préservés de toute cette violence. C’est aussi et surtout la possibilité de rencontrer des personnes dont le métier consiste à nous transmettre des informations qui, sans eux, n’existeraient pas. Il y a beaucoup de fantasmes sur cette profession de reporter de guerre, sur la fabrique de l’information et sur la censure. Les avoir face à nous pour répondre à nos questions ou coller les affiches avec les membres de #Dysturb, provoque des discussions passionnantes. Et l’on se rend compte tout simplement à quel point ce sont des gens normaux qui vivent des expériences « extra »-ordinaires. Ils ne sont plus seulement ceux que l’on entend à la radio ou à la télé, ni ceux que l’on lit ou dont on regarde les photos. Le mot média qui les réunit prend une autre dimension.

L’écriture de ce journal Citoyen du Monde nous permet de partager nos impressions et nos connaissances, de produire une information. C’est un exercice compliqué. Il nous faut trouver les bonnes sources d’informations, partager nos idées et écrire collectivement. Nous nous retrouvons également, pour un temps, derrière ce mot média.

L’ensemble des lycéens rédacteurs

 

Journée nationales d'action contre l'illettrisme (JNAI)

JOURNÉES NATIONALES D’ACTION CONTRE L’ILLETTRISME (JNAI)
Du 8 au 15 septembre 2019 se sont déroulées les 6è Journées Nationales d’action contre l’Illettrisme. Partout en France, diverses manifestations ont eu pour rôle de donner « un coup de projecteur pour changer de regard sur l’illettrisme, montrer ce qui marche, mobiliser sur tous les territoires ceux qui agissent aux côtés des personnes en difficulté avec la lecture, l’écriture, le calcul. » Découvrez la suite ici

Le dernier numéro de la revue Globules - Le changement climatique en normandie

Le changement climatique, c’est loin ! C’est la fonte des glaces au Groenland, ce sont des îles du Pacifique qui disparaissent sous les eaux, ou encore, c’est l’avancée progressive du désert du Sahara. Difficile d’imaginer la verte Normandie manquer d’eau sous un soleil brûlant. Et pourtant, connue pour être une région au climat tempéré et humide, la Normandie n’échappe pas aux effets du changement climatique. Les périodes de fortes chaleurs sont bien présentes et les pluies d’automne ne suffisent pas toujours à remplir les nappes phréatiques. Pour faire le point sur cette réalité dans notre région, nos jeunes reporters sont allés à la rencontre de professionnels qui observent ou vivent ces changements de près et qui proposent des solutions pour en réduire les effets. 

Benoit Laignel, enseignant-chercheur à l’Université de Rouen, spécialiste du climat et membre expert du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC), nous confirme que « LE CHANGEMENT CLIMATIQUE, C’EST AUSSI EN NORMANDIE » et explique à Rosemitha, Laurine et Maxence quels sont les changements les plus notables et les actions à mettre en place pour agir efficacement. Les jeunes reporters havrais de l’AHAM ce sont intéressés à la côte normande auprès de Julie Pagny, cheffe de projet du Réseau d’Observation du Littoral (ROL) de Normandie et des Hauts-de-France, qui nous explique que coincé ENTRE SUBMERSION, ÉROSION ET DÉSERTIFICATION, le littoral normand se transforme de différentes manières entre le Nord et le Sud de la Région. Pour finir, les élèves de première année en Brevet de Technicien Supérieur Agricole en Analyse et Conduite de Systèmes d’Exploitation à la Maison Familiale Rurale de Coquéréaumont s’interrogent sur les conditions dans lesquelles ils vont exercer leur futur métier. « PRÉSERVER LE VERT DANS LA NATURE POUR AMÈNER LA PLUIE », un échange avec Vincent Romain, exploitant agricole en polyculture/élevage à Claville Motteville en Seine-Maritime, sur les adaptations à envisager et les solutions à trouver pour pratiquer une agriculture adaptée aux nouvelles conditions climatiques. Pour accompagner cette interview, ils ont fait le tour des intitiatives et solutions mises en place dans le monde agricole. Le changement climatique, c’est maintenant et ici ! Loin de se vouloir pessimiste, ce numéro de Globules invite à ouvrir les yeux et à en prendre conscience. Le temps presse, c’est le temps de l’action ! Nous avons ce pouvoir d’agir alors, profitons-en. Les personnes interviewées nous rappellent que des solutions existent. À nous de nous en emparer et d’obliger nos dirigeants à réagir. 

Delphine Ensenat

Les numéros de la revue Globules en intégralité

RNJ - Reporters Normandie Jeunes

Reporters Normandie Jeunes regroupe les trois actions d’éducation aux médias « par les usages » proposées par la Région Normandie aux lycées et CFA dans le cadre de son programme régional d’actions éducatives. 28 établissements participent à ces actions cette année.

> Cliquez ici pour découvrir le dispositif

 

Nos éditions participatives

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Où nous trouver ?
Globules éditions
115 boulevard de l’Europe, 76100 Rouen

Tél : 02 36 56 77 54

Mentions légales – Copyright 2017 Globules éditions