LA MÉNINGITE LES INFECTIONS INVASIVES A MÉNINGOCOQUE : PARLONS EN ! – édition spéciale

meningiteEdito

La Seine-Maritime est le foyer, depuis 2004 d’un nombre de méningites, ou plus exactement : d’infections invasives à méningocoque », un peu plus important que la moyenne nationale. Une zone autour de Dieppe est particulièrement touchée par une souche particulière de méningocoque de type B. Depuis 2006, des campagnes d’informations et de vaccinations sont mises en place pour enrayer le phénomène. Cette situation déclarée d’hyper endémie, a généré une grande inquiétude auprès des seino-marins. Confusion dans les termes médicaux, craintes quelquefois irraisonnées, incompréhensions, peur de se rendre en Seine-Maritime, ont accompagnés cette situation.  En effet l’infection invasive à méningocoque (IM) qui est une forme particulière de méningite, est une maladie dramatique, nécessitant une prise en charge rapide et adaptée. Mais heureusement, cette infection est rare, ne doit pas être confondue avec l’ensemble des méningites qui n’ont pas ce caractère de gravité. C’est aux médecins et aux personnels soignant de faire le diagnostic des méningites, mais il est certain que plus l’alerte est données rapidement et plus la prise en charge des IM est efficace. Faire le point sur ces maladies, en rappeler les réalités, expliquer ce qu’est la vaccination, rappeler les signes d’alerte quoi doivent conduire à solliciter un avis médical, enfin donner à chacun une information claire et aussi complète que possible sont les objectifs ambitieux de cette édition « spéciale » de Globules. Comme à son habitude, il a été réalisé grâce à la collaboration de jeunes de 14 à 25 ans, jeunes reportes qui ont éclairé le sujet de leurs questions. Tous les reportages ont été validés par les experts rencontrés et un comité de rédaction – constitué pour l’occasion – a suivi l’élaboration du journal. Je vous en souhaite une bonne lecture, en souhaitant qu’il puisse lever toutes les ambiguïtés et les fausses informations entraînées par la rumeur.

Dr Jean Thiberville, président de l’association l’Ecrit-santé, éditrice de Globules

« Communiquer sur les infections invasives à méningocoque (méningites) en Seine-Maritime, nous ne le ferons jamais assez. Encore doit-on communiquer de façon suffisamment juste, précise et compréhensible pour éviter la propagation de fausses rumeurs et d’information erronées. Il est essentiel de veiller à la reconnaissance et à la prise en charge aussi précoce que possible des cas, mais il ne faut pas céder à des peurs irraisonnées. Il s’agit d’une maladie rare, un peu plus fréquente en Seine-Maritime. Cela s’explique par la présence d’un germe spécifique contre lequel a été engagée une campagne de vaccination au Nord et à l’Est du département. Je tiens à remercier les responsables de Globules, les jeunes reporters et les spécialistes qui ont réalisé ce numéro spécial pour leur participation active à cette campagne de sensibilisation dont l’importance n’échappe à aucun Seinomarin ».

Jean Luc Brière , ancien Directeur Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX