GLOBULES N°105 – LA SéPARATION

Glob105-separationÉDITO

Se séparer de qui, de quoi ? Pourquoi ? si c’est pour évoluer, grandir, aller vers du mieux, out de suite, je dis oui… Quelquefois, si l’issue est positive, le moment à vivre est difficile. Parfois, il va nous falloir mobiliser toutes nos forces profondes pour surmonter le plus terrible des chagrins… L’acte de se séparer est fondateur de notre identité et commence dès la naissance, dès qu’enfant nous quittons le ventre maternel pour entrer dans la vie. Douloureuses ou heureuses, les séparations sont nécessaires et jalonnent nos existences. Volontaires, choisie, imposée ou subie, qu’elle soit rupture amoureuse ou amicale, liée à un deuil, la séparation bouscule nos vies, touche nos relations avec les autres, nous atteint profondément et est, généralement annonciatrice de changement. Dans ce Globules n°105, pour comprendre ce qui entre en jeu dans le processus de la séparation, « La séparation : nécessaire ? », pour notre premier reportage nos reporters ont rencontré un psychanalyste JL Garcia Castellano . Avec lui, nous naviguons entre la nécessité de la séparation et la singularité des des réactions de chacun pour y faire face. Pour notre deuxième reportage, « Vivre et surmonter la rupture amoureuse » nous avons proposé à des jeunes de l’Amicale de Navarre à Évreux et à Estelle Hugot et Alexis Clémence leurs animateurs, un échange sur la rupture, l’amour, l’amitié : « comment se sent-on quand on nous quitte, à qui se confie t-on, comment se remet-on d’une rupture… Et l’amitié dans tout ça ? ». Enfin , zoom sur les adolescents et les jeunes adultes quand ils quittent le cocon familial pour voler de leurs propres ailes, pour suivre une formation, pour travailler ou s’installer :  » Se séparer de sa famille et grandir… Émancipation et autonomie« . Des lycéens du lycée Françoise de Grâce du Havre ont posé leurs questions à Sofiane Gacem, directeur adjoint et à Marie Kiffer, responsable emploi de la Mission Locale de l’agglomération Havraise. Penser que toute séparation n’est pas néfaste… Penser que se séparer de ce qui nous fait du mal et nous tire vers le bas peut être difficile mais s’avérer positif et tonifiant… Prenez soin de vous et des autres.

Christine Ternat

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX