Globules n° 119 – Filles et garçons

Globules-119-couvÉDITO

Pour parler des filles ET des garçons, nous voulions donner la parole aux filles comme aux garçons. Même si c’est déjà ce que nous cherchons à faire pour chaque numéro, compte-tenu du sujet traité cette fois, c’était encore plus important. Même si les filles sont un peu plus nombreuses à s’exprimer du côté des reporters, les garçons sont bien là ! Et ils posent leurs questions ! Côté experts, c’est la parité parfaite  : deux hommes et deux femmes ont pris le temps de répondre aux questions de nos jeunes reporters. Après des mois de débats sur l’utilisation de l’ABCD de l’égalité dans le écoles et sur une prétendue « théorie du genre », nous avons eu envie de faire le point sur la manière dont la société accorde des rôles spécifiques à chacun des sexes et savoir si les différences physiologiques expliquent les différences de comportements. Michel Lépine, psychologue au Point Accueil Ecoute Jeunes le Lieu-Dit à Elbeuf a pris le temps de réfléchir à ce sujet dans le reportage  FILLES ET GARÇONS ; GARÇONS ET FILLES, DIFFÉRENTS ET PAREILS, réalisé par nos reporters du collège Jacques Brel de Cléon. En cette époque d’un certain renouveau du féminisme, ce numéro est l’occasion de revenir sur ce que veut dire être féministe avec Patricia Lucas, conseillère familiale et directrice du Centre d’Information pour les Droits des Femmes et des Familles de l’Eure, qui répond aux questions de nos reporters du centre social La chaloupe de Louviers, Manon Leprince et Stanislas Laquerriere, dans FAIRE SELON NOS CHOIX ET NE PAS NOUS EN DÉTOURNER. Afin d’approfondir le sujet, il ont également rencontré Ludovic Tellier, magistrat au Conseil des Prud’hommes et juge des référés pour savoir s’il existe UNE ÉGALITÉ HOMMES/FEMMES DANS LE MONDE DU TRAVAIL ? Nous bouclons ce dossier avec Christine Ben Gadi, adjointe de direction à l’Institut Départemental Enfance Famille Handicap Insertion et responsable de l’unité du bois des loges qui explique à nos deux reporters, Elina Charles et Kylian Pommereul, quelles sont les richesses et limites de la mixité au quotidien dans VIVRE LA MIXITÉ POUR UNE PLUS GRANDE OUVERTURE D’ESPRIT. Dans ce numéro Filles & Garçons, nous n’avons pu parler d’un troisième genre, d’un troisième sexe. Il représenterait pourtant prés de 10% de la population mondiale. Un manque d’espace dans nos pages nous y contraint. Mais aussi l’envie de ne pas aborder un sujet si délicat « à-la-va-vite », sans prendre le temps de nous documenter et de rencontrer les bons experts. Peut-être dans un autre numéro de Globules. Les divers échanges avec les différents experts rencontrés, soulignent à quel point nos comportements et relations entre filles et garçons sont extrêmement liés à l’éducation que nous recevons, que nous  transmettons, pour ne pas dire, totalement liés. Les lignes peuvent donc encore bouger. Fort heureusement !

Delphine Ensenat 

 

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX