Je suis Charlie, je suis David, Sofia, Ahmed, Caroline, Michel…

Je_suis_Charlie,_Paris_11_January_2015Sœur et frère en humanité

Après les attentats contre la rédaction de Charlie Hebdo et l’épicerie « Hyper Cacher » à Paris, le temps et la vie continuent. Un mois et demi que cela discute, s’explique. Comprendre. Que signifie être Charlie ? Être solidaire face à l’horreur. «Être avec… » n’implique pas d’« être comme ».

L’irruption d’armes de guerre dans une rédaction, l’exécution de dessinateurs, journalistes et humoristes, nous bouleverse profondément.

– Je suis sans voix et je t ‘écoute, ta tristesse est profonde, on a mal…

La haine anéantit, nous détruit, la haine veut nous mettre plus bas que terre. Face à l’horreur, on n’a pas les mots. Les dessins et caricatures ne sont pas là uniquement pour faire rire ; une illustration peut mettre en lumière des choses enfouies que l’on met de côté, elle choque et crée du débat pour solliciter des prises de conscience. Que dire dans ces circonstances ? En réponse, la liberté d’expression se cristallise en milliers de voix de toutes les couleurs… Face à la terreur, des millions de personnes dans le monde ont écrit le nom « Liberté » et ont démontré que face aux armes et à la peur les mots sont nos plus belles armes.

5003626013_e5e28ed0e3_bDepuis 20 ans, en ouvrant ses colonnes et en donnant des outils méthodologiques, Globules incite ses jeunes collaborateurs à « oser s’exprimer », valorisant leurs points de vue : « ce que vous pensez est intéressant, transmettez-le», montrant qu’un journal est un moyen pour questionner le monde. Les textes, illustrations et interviews réalisés par des amateurs de 14 à 25 ans sont proposés aux lecteurs de Globules. Et le résultat est en général à la hauteur de l’espoir que l’on met en ces jeunes gens qui sortent grandis de ces expériences ! Lisez… Globules souhaite vivre et continuer sa route : penser, s’exprimer, informer et montrer que de jeunes amateurs peuvent parler à ceux qui veulent écouter.

Liberté, Égalité, Fraternité… Le 11 janvier 2015, des millions de citoyens se sont levés, des crayons à la main : « Les kalachnikovs ne feront pas taire nos crayons », affirme l’auteur d’une belle affiche. Redresser la tête, se relever et rester ensemble. Clairement. Ami ou ennemi ? Guerre ou paix ? À chacun d’entre nous de choisir. Choisir résolument une attitude de paix et de lien, faire le choix de la compréhension et de la curiosité. Tu es différent et je ne te connais pas… Je te veux ami, tu seras ma sœur ou mon frère en humanité.

Contre les guerres, pour la paix, les nations unies déclarent en 1948 que «Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité* (article 1 de La déclaration universelle des droits de l’Homme et du citoyen, 1948). Je suis Charlie, je suis David, Sofia, Ahmed, Caroline, Michel…

Laurianne Bandia, Sylvie Dufaur, Delphine Ensenat, Laurent Lebiez et Christine Ternat

 
Retrouvez les textes et les illustrations sur la Liberté d’expression dans le prochain numéro de Globules « Les origines de la Vie »
 

 

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX