EDUQUER AUX MÉDIAS : UN ENJEU MAJEUR !

Les 20 et 21 septembre 2018 se sont réunis à Mont-Saint-Aignan, des enseignants de différents horizons ainsi que des professionnels des médias issus du monde associatif, pour un stage autour du projet « Reporter Normandie Jeune », dispositif régional pour le développement de l’éducation aux médias dans le milieu scolaire.

Ce temps de formation est la résultante de la volonté du ministère de l’Education nationale de donner une place centrale à l’éducation aux médias dans l’enseignement en général. Selon Alexandra Clair, Chargée de mission auprès du Rectorat de Rouen pour l’éducation aux médias, « le développement de l’esprit critique des élèves vis à vis de tous les médias était déjà une priorité renforcée par les attentats de Paris de 2015 ». De ce fait, l’Education nationale intègre à ses programmes dans le cadre du Parcours-citoyen, l’éducation aux médias pour lutter contre la désinformation : fake news, propagande terroriste, images violentes.
Antoine Crevon, dit Antoine « Le Jardinier », de l’association « Culture et Nature » spécialisée dans la réalisation de film vidéo, précise que « l’éducation aux médias est essentielle dans le fonctionnement de la société ». Pour cela, les professeurs doivent devenir des « ressources », des « passeurs » auprès de leurs élèves pour qu’ils comprennent que l’on « peut tout faire dire aux images ». Cette idée est reprise par Julien Hanse, animateur radio pour l’association « Zones d’Ombres » qui ajoute que « voir l’envers du décor permet aux jeunes de mieux comprendre comment se construit l’information ». Les attentes des enseignants sont à la mesure de cet enjeu. Ils souhaitent acquérir une certaine maitrise technique pour mettre en œuvre « des projets interdisciplinaires » et de « pérenniser la web radio de l’établissement » selon Sabine Maillard, professeure de mathématiques au lycée Galilée à Franqueville-Saint-Pierre. Olivier Monfort, professeur de transport et logistique au lycée Le Corbusier à Saint-Etienne du Rouvray, complète ce point de vue par le fait que cela leur permettra de « devenir autonome » dans l’utilisation des outils médias.
L’objectif final de toutes ces initiatives est que les professionnels et les professeurs puissent « semer », selon Antoine Crevon, pour que les élèves soient en capacité de créer des « médias de jeunes, pour les jeunes par les jeunes ». Julien Hanse observe que la mise en place de ces projets permet de « changer le regard des professeurs sur leurs élèves et inversement ». Sabine Maillard évoque la possibilité pour les élèves de « s’exprimer en toute liberté sur tous les sujets qui peuvent les intéresser et surtout de donner leur avis personnel ». Enfin, Olivier Monfort signale qu’une meilleure technique des maitrises audiovisuelles lui a permis d’envisager d’autres projets et de mettre en valeur sa filière, celle des chauffeurs-routiers en lui donnant une image plus positive.

Ludovic Kubezyk et Rachel Prigent, apprentis reporters pour RNJ et Globules.

À découvrir aussi...

EcoResponsable 2018

EcoResponsable 2018 EDITO La dynamique des écoresponsables a déjà une longue histoire. Nés au lycée agricole de Vendôme en 2003,…

Le Teenager

ÉDITO La célébrité est le thème proposé par les jeunes reporters de ce premier numéro de Teenager. Inscrits dans le…
PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX