Edito

Pourquoi éditer un numéro spécial du journal Globules sur l’autisme ? Tout d’abord parce que l’autisme, ou plutôt les autismes, représentent près de 700 000 personnes en France et plus de 100 000 jeunes de moins de 20 ans. Parce que l’autisme est un handicap fréquent, hétérogène, qui peut toucher toute famille, quelle que soit sa classe sociale, quelle que soit sa composition, quelles que soient ses modalités de vie. Parce que l’autisme, vous le rencontrerez inévitablement dans votre vie, que vous soyez touchés directement par ce handicap au sein de votre famille… ou bien que votre voisin de palier, votre copain de classe, votre collègue de travail, votre partenaire de sport soit porteur de ce handicap. Aujourd’hui, notre pays rattrape un peu son retard dans l’accompagnement des personnes avec autisme. Depuis une vingtaine d’années, des « plans autisme » se succèdent permettant d’améliorer le dépistage, le diagnostic et plus généralement la qualité de vie des personnes avec Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA). La place des personnes avec TSA est aujourd’hui au sein de notre société. La compréhension des personnes « neuro typiques » à ce handicap est un facteur majeur à la réussite de cette inclusion. Ce numéro spécial de Globules contribue à l’amélioration de nos connaissances, de notre compréhension et de l’aide que l’on peut apporter aux personnes avec TSA. Antoine Rosier, médecin psychiatre, Coordonnateur du Centre Ressources Autisme Normandie Seine-Eure (CRAN/SE)

Antoine Rosier, médecin psychiatre, Coordonnateur du Centre Ressources Autisme Normandie Seine-Eure (CRAN/SE)

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX