Simul’Cop 21 Normandie – Le journal

Cop21-17juin.cor-bÉDITO

Pour préparer l’accueil de la conférence des parties de Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP21) qui se tiendra à Paris en décembre 2015, l’enseignement agricole technique (DRAAF) et supérieur (ESITPA) de Haute-Normandie ont organisé, le mardi 21 avril 2015 dans l’hémicycle du Conseil Régional, une journée de simulation interactive (serious game) sur le climat « SIMUL’COP21 NORMANDIE » en partenariat avec l’association CLIMATES et le journal GLOBULES. Dans ce lieu emblématique de l’exercice de la citoyenneté, la simulation a mobilisé 70 jeunes « diplomates » répartis en 12 délégations étatiques « pays », 2 délégations non étatiques représentantes de la société civile (entreprises pétrolières et ONG environnementales) et une délégation de journalistes. Ils font partie de la génération qui devra nécessairement s’engager et trouver des solutions pour relever le défi du changement climatique afin de préserver l’avenir de l’humanité.

Concrètement, les participant-es avaient pour mission d’argumenter et de négocier des objectifs nationaux de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) pour parvenir à limiter acidification et l’élévation du niveau des océans.  Tout au long des trois rounds de négociation, les débats ont poté sur les questions de justice climatique, de transition énergétique et écologique… Pour permettre aux pays les plus vulnérables et les plus émetteurs d’atténuer et de s’adapter au changement climatique, les négociations portaient également sur les contributions financières des Etats au fonds vert pour le climat, à hauteur de 115 milliards de dollars par an à partir de 2020. A l’issue de cette journée de mise en situation, nos jeunes sont mieux préparés à relever le défi du changement climatique et nos enseignant-es ont pu apprécier la plus-value pédagogique des jeux de rôle pour aborder les questions complexes. Une fois encore, l’expérience a montré l’intérêt de travailler non plus « pour » les jeunes mais « avec » eux en construisant des situations pédagogiques d’apprentissage « scénarisés » dans lesquelles ils sont responsabilisés.

Après une journée de négociation marathon sur le climat, les lycéen-nes et étudiant-es de l’enseignement technique et supérieur de Haute-Normandie sont parvenus à un accord politique volontariste et ambitieux sur le climat « Les accords de Rouen » visant à limiter le changement climatique à +2,8°C d’ici 2050.

Emmanuel Bon, Délégué Régional chargé de l’Ingénierie de la Formation à la DRAAF

PARTAGER SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX